Les différents métiers de la restauration

Plusieurs métiers composent le corps de la restauration. Barman, Cuisinier, Directeur de restaurants, garçon de café, gérant de restauration collective, maître d’hôtel, sommelier...Ce découpage n’est pas exhaustif car au sein d’un restaurant, une seconde répartition s’effectue: chef de secteur, responsable entrée, dessert, poissons, viande etc...

Le barman

Il assure le service des boissons tout au long de la journée. Il est également chargé de l’organisation de son bar, à savoir la réception des commandes, l’agencement de la salle... Il remplit le bar pour la journée.

Lors du service, il accueille les clients et les sert. Il doit donc être à l’écoute des demandes pour pouvoir les conseiller au mieux. Il peut également user de son talent commercial pour vendre et pourquoi pas faire découvrir un de ses cocktails.

Le barman doit être inventif, rapide et résistant, il finit ses journées très tard et le rythme du service doit être sans délai. Il doit également maîtriser la législation en vigueur sur les débits de boissons.

Le barman se forme souvent lui même avec le temps et l’expérience. Néanmoins, plusieurs diplômes spécialisés existent :

  • CAP services en brasserie-café,
  • CAP restaurant,
  • CAP agent polyvalent de restauration,
  • BP barman et BP restaurant,
  • MC (mention complémentaire) employé barman.

Le salaire d’un barman est de l’ordre du SMIC jusqu’au double du SMIC en fonction de l'implantation, de l’établissement et de la période.

Cuisinier

Le cuisinier commence son travail au marché, de la quantité à la qualité des produits choisit, il a en tête les plats qu’il va servir lors du service. Derrière les fourneaux, il s’affaire, il prépare certains plats à l’avance, gère les stocks et arrange sa cuisine. Le cuisinier traditionnel est un artiste, il crée. La cuisine se mange d'abord avec les yeux et l’odorat. Le goût vient ensuite. Le cuisinier travaille debout, seul ou en équipe sous la direction du chef. Il est dans la chaleur et soumis à une forte pression. Mis à part les grands restaurants ou les restaurants en libre service, le cuisinier n’a pas de contacts avec la clientèle. Il travaille dans l’ombre.

Les règles d’hygiènes étant très strictes, il doit porter une tenue réglementaire: pantalon, veste, toque et chaussures antidérapantes. Il peut exercer en restaurant traditionel, en école, en libre-service etc.

Pour accéder à ce métier, les formations sont:

  • CAP cuisine,
  • CAP restaurant,
  • CAP APR (agent polyvalent de restauration),
  • Bac professionnel cuisine
  • Bac professionnel commercialisation et services en restauration
  • MC cuisinier en desserts de restaurant,
  • MC art de la cuisine allégée
  • BP cuisinier (pour les personnes déjà dans la vie active),

Ces diplômes peuvent se réparer en continu ou en alternance dans des établissements publics ou privés.

Après plusieurs années, le cuisinier a plusieurs débouchés possibles: chef de cuisine, directeur de restaurant, ou même directeur d’une société de restauration.
Les salaires varient en fonction des employeurs, des établissements. Un cuisinier débutant peut toucher 1800 euros.

Directeur de restaurant

Salarié ou à son compte, le travail de directeur de restaurant est à la fois un travail de bureau et un travail de terrain. Il est administrateur, il coordonne les équipes, anticipe les évènements pour pouvoir prendre ses décisions du mieux qu'il peut. Il dirige la salle, la cave, les cuisines et le vestiaire, bien qu'il délègue toutes ces missions, le directeur doit être disponible et vif pour répondre à toute éventualité. Il a donc une grande capacité de communiquant et d’écoute En charge de la relation avec le client, il supervise en même temps le service, il aménage les lieux, se charge de la formation et du recrutement et organise les plannings de manière à ce que son restaurant fonctionne le mieux possible.

Ce poste est accessible après plusieurs formations.

  • le bac pro restauration,
  • le bac techno hôtellerie,
  • le BTS hôtellerie-restauration, option mercatique et gestion hôtelière ou option art culinaire, art de la table et du service.

Il existe également des diplômes de qualification dans des écoles privés. Ces formations s’effectue en continue ou en alternance. Les professionnels ayant déjà de l’expérience dans le domaine de la restauration et qui souhaitent obtenir un diplôme correspondant à leur savoir-faire peuvent utiliser la procédure de VAE.

Maître d’hôtel

Il accueille les clients en leur indiquant une table, il peut leur suggérer des plats et des vins. il est responsable d’une équipe et transmet la commande du client. Il veille à la satisfaction du client pendant tous le repas. Il peut être amené à effectuer certaines préparations devant le client ce qui demande une certaine dextérité. Il recrute et forme le personnel de salle. C’est un travail qui s’effectue debout et qui demande de nombreux déplacements à travers une salle bruyante. L’amabilité, la diplomatie sont des qualités indispensables pour satisfaire le client. Il peut être intéressant d’avoir des notions de cuisine et d’oenologie pour répondre à la demande du client.

Pour accéder à ce métier:

  • le bac professionnel commercialisation et services en restauration,
  • le bac professionnel cuisine.
  • Le BTS hôtellerie option arts culinaires, de la table et du service et option mercatique et gestion hôtelière. est également intéressante.

Le maître d’hôtel, après plusieurs année d’expérience peut être amené à devenir directeur de restaurant. Toujours en fonction du type d’établissement et de l’implantation, le salaire varie de 1600 à 1800 euros Brut.

Il existe d'autre profession comme celle de chef sommelier