La profession de sommelier

Dans les grands restaurants, le chef sommelier au même titre que le chef de cuisine tient un rôle très important. Voici un petit descriptif du métier de sommelier.

Les missions

Un chef sommelier doit remplir trois missions très importantes. En effet, un restaurant ne peut être étoilé sans posséder un chef sommelier qui excelle dans sa profession.

La relation entre le vin et le plat

Chaque matin, le chef de cuisine ainsi que le maître d’hôtel et le sommelier se réunisse afin de discuter des nouveaux plats que le chef compte proposer à ses clients. Le sommelier est un expert des vins. Il connaît les caractéristiques de chaque cru, leur millésime ainsi que leur provenance. En accord avec le chef de cuisine, le sommelier essaye de proposer du vin qui soit en harmonie avec le plat. De plus, il s’assure que le vin soit à bonne température et le fait goûter au client. Le chef sommelier est là pour mettre en valeur le vin.

Le contact avec les viticulteurs

Un chef sommelier connaît parfaitement les vins et est capable de se fournir au près des viticulteurs. En fonction du restaurant dans lequel il travail, des clients mais aussi du menu, il sélectionne les vins qui seront proposés sur la carte. Le sommelier vient se fournir directement chez le viticulteurs et s’assure de la bonne réception ainsi que de la surveillance des grands cru.

La gestion de la cave

La cave est le lieu incontournable d’un chef sommelier. Il est le seul maître à bord et la dirige. C’est à lui que revient la gestion de la cave. Pour cela, il s’occupe de la réception, de la vérification des livraisons, de l’embouteillage, du décapsulage, du rangement et de la surveillances des vins. De plus, il doit gérer le stock en fonction du budget. En plus d’être un expert en vin, il doit aussi être un excellent gestionnaire

Les compétences

Avant tout, un sommelier doit être doté d’un fin palais et d’un très bon nez. Cela fait partie des éléments indispensable pour bien réussir dans ce métier. Il faut de plus, posséder une grand curiosité et savoir s’adapter aux évolutions (des plats, des vins français mais aussi étranger). C’est à lui que les clients vont demandés conseils, il faut donc pour cela savoir écouter et comprendre les attentes du client afin de leur proposer le vin qu’il faut pour les satisfaire.

La formation

Afin d’être reconnu dans la profession, il convient d’obtenir la “mention complémentaire sommellerie”. Cette formation est possible après un CAP, un BEP ou un baccalauréat Professionnel (spécialisation en hôtellerie ou restauration). La formation est d’une durée de 1 an. Cependant, l’expérience est une des clés de la réussite dans ce milieu.